Manager une équipe : Un management directif, délégatif, persuasif ou participatif, lequel choisir ?

Le manager a pour rôle d’encourager la performance collective et de reconnaître la contribution individuelle. Le management d’une équipe comporte deux dimensions : conduire les membres de son équipe vers la performance et obtenir des résultats satisfaisants avec chacun des collaborateurs. Le manager détermine son style de management selon trois composantes :

  • Son attitude: ses idées, sa personnalité, ses expériences, ses valeurs et ses croyances
  • L’environnement global: les objectifs de l’entreprise, ses propres objectifs et les résultats espérés
  • La situation rencontrée: le terrain,  le climat professionnel et le caractère individuel ou collectif (une réunion, un entretien)

Le management a un fort impact sur les collaborateurs et permet notamment de mieux communiquer avec eux. Il n’existe pas qu’un seul type de management mais en réalité quatre. Etre un bon manager signifie s’adapter et adapter son management aux différents membres de son équipe.

 

Quels sont les différents styles de direction ?

 

  • Style directif ou autoritaire : Structurer, organiser et contrôler

Le management directif est centré sur le résultat et la forte implication du manager. Ce dernier repose sur une structure et des consignes strictes, une autonomie limitée et demande l’efficacité des collaborateurs. Le manager prend les décisions seul puis les annonce aux salariés, l’information est descendante. Le style directif fonctionne avec la méthode de la sanction et de la récompense. Ce management permet d’obtenir des résultats rapidement, d’avoir des objectifs précis et l’efficacité de l’équipe cependant l’inconvénient reste la moindre motivation des collaborateurs.

Par exemple, Amazon, Apple, Mac Donald’s ou Renault pratique ce dernier.

Management efficace: Lors d’une période de crise ou d’urgence, l’acquisition de nouvelles machines, d’un changement de structures ou de procédures ou encore lors de l’arrivée d’une nouvelle équipe.

 

  • Style délégatif ou consultatif : Responsabiliser

 Le style de direction délégatif est axé sur le résultat et la moindre implication du manager. Il est basé sur la confiance envers les salariés et l’esprit d’équipe. Le manager consulte les collaborateurs lors de la prise de décision. Responsabiliser et impliquer sont les maîtres mots de ce type de management. Il y a un respect mutuel et une autonomie au sein de l’équipe. Source de bonne ambiance au travail, de spontanéité et d’innovation, ce management peut parfois manquer de structure.

Management efficace: En présence de salariés compétents et formés étant capables de gérer par eux-mêmes la cohésion d’équipe et lorsque le travail se prête à une gestion par missions ou par projets.

 

  • Style persuasif ou paternaliste : Expliquer, entraîner et convaincre

Le management persuasif se base sur le relationnel et la forte implication du manager. Basé sur l’échange, le manager consulte les collaborateurs pour des avis ou des suggestions tout en gardant pleinement son pouvoir décisionnel. De plus, ce dernier encourage les progrès en valorisant l’initiative et l’autonomie. Ce style managérial crée un fort esprit d’équipe centré autour du manager. L’inconvénient est que le management est monopolisé par des débats internes et un processus de décision ralenti.

Le paternalisme est présent chez la SNCF et Michelin.

Management efficace: Lorsque l’équipe est composé d’experts, l’aspect technique et le travail est prédominant et l’environnement est compétitif.

 

  • Style participatif : Associer, réunir et solidariser

Le style managérial participatif est fondé sur la participation et la confiance entre les salariés et le manager. Manager et collaborateurs travaillent ensemble à la prise de décision, à la qualité du climat et à l’expression de la créativité de chacun. Le manager encadre l’équipe plus qu’il ne la dirige. Cependant, ce management nécessite un réel engagement et occulte les résultats au profit de l’ambiance.

On retrouve ce management chez Google, Sephora, IKEA ou Auchan.

Management efficace: Avec une équipe suffisamment mûre pour respecter les délais et les objectifs et lorsque l’aspect relationnel du travail est prépondérant.

 

Tous ces managements ont leurs avantages et leurs inconvénients, il est alors essentiel que le manager sache s’adapter. Un manager performant est capable de combiner plusieurs managements face à ses collaborateurs afin de pouvoir réaliser les objectifs.

 

Sources :