Blog

Transmettre une entreprise familiale : quels sont les freins du cédant ?

Lors d’une transmission familiale, la volonté du fondateur est avant tout de transmettre un héritage familial à la génération prochaine. En cédant son entreprise, le dirigeant se préoccupe principalement de la pérennité de son entreprise. La transmission familiale reste une affaire de psychologie, outre le frein fiscal, les repreneurs non compétents ou encore le manque de repreneurs. Le cédant peut parfois éprouver des freins psychologiques et émotionnels. Ces freins peuvent effectivement entraver la réussite de la transmission familiale

Zoom : Quelles sont les freins psychologiques et émotionnels qui empêchent le dirigeant de se séparer de son entreprise ?

 

 

  • Le refus de passer le flambeau

Pour le cédant, avoir un successeur signifie qu’il n’est plus indispensable pour son entreprise. Son rôle et sa présence ne sont plus nécessaires au fonctionnement de cette dernière. C’est aussi la fin de sa légitimité hiérarchique, et il est souvent difficile de s’en séparer pour les anciens dirigeants.

 

  • La fin de la vie professionnelle

Le chef d’entreprise éprouve aussi du mal à couper le cordon avec son entreprise. Cette séparation le renvoie au temps qui a passé et implicitement à l’arrêt de sa carrière. La succession peut être une étape difficile à considérer pour le chef dirigeant qui refuse d’arrêter sa vie professionnelle.

 

  • Le risque de déconstruction

L’un des freins du dirigeant est le style de management du repreneur. Parfois, le cédant recherche un successeur capable de poursuivre son propre style de gestion. Cela permettra au précédent chef d’entreprise de choisir un successeur qui lui sera fidèle et dévoué, et ainsi de maintenir indirectement le contrôle de l’entreprise familiale. Une manière de se rassurer quant à l’évolution de son entreprise

 

  • La perte de légitimité sociale et professionnelle

La direction de l’entreprise familiale confère au père-dirigeant une autorité naturelle au sein de la famille et auprès des employés respectueux. Il est particulièrement difficile de renoncer à cette autorité après la transmission.

 

  • Une perte de référence et de repères

Renoncer à son entreprise peut être traumatisant. Le dirigeant fondateur a vécu durant des années en fonction de son entreprise. Il éprouve un profond attachement envers cette dernière. Ainsi, transmettre son entreprise c’est transformer toutes ses habitudes et rompre ou repenser les relations qu’il entretenait avec les autres.

 

 

Sources :

Egalité salariale Homme / Femme : La France à la traîne

Selon le Forum économique mondial, l’égalité salariale entre les hommes et les femmes ne sera pas atteinte avant 2234, soit pas avant 217 ans.

En France, les femmes gagnent 9% de moins que les hommes à poste équivalent et 25% de moins que les hommes tous postes confondus. Les Françaises restent en moyenne payées 15,8% de moins que les hommes, en d’autres termes elles travailleraient donc 39 jours ouvrés « bénévolement » sur l’année. De plus, 82,5% des salariés employées à temps partiel sont des femmes. La cause première de cette inégalité salariale reste les freins liés à la mentalité, la maternité ou encore la discrimination que rencontrent les femmes pour accéder aux mêmes postes que les hommes.

L’égalité salariale en France vs en Europe

 

Depuis Janvier 2018, l’Islande a mis en place une politique visant la parité salariale. Ce pays est en effet depuis 9 ans le pays le plus respectueux concernant la parité salariale selon un classement annuel effectué par le Forum économique mondiale. Aujourd’hui, l’Islande est le premier pays à avoir voté une loi rendant obligatoire l’égalité des salaires entre les hommes et les femmes. Depuis le 1er Janvier 2018, les entreprises privées et les services publics, ayant plus de 25 collaborateurs, doivent appliquer la stricte égalité salariale, sous peine de sanctions pécuniaires. Les employeurs peuvent être soumis aux contrôles des autorités. L’écart des salaires s’élevait à environ 16% en moyenne et le gouvernement islandais souhaite, d’ici deux ans, mettre un terme à cette inégalité.

D’autre part, l’Allemagne s’attaque aussi à ce problème de parité. Le pays compte des écarts de salaires s’élevant à 21%. Depuis début Janvier, l’Allemagne a décidé d’instaurer une loi de transparence. La loi ne s’applique qu’aux entreprises employant plus de 200 personnes. Les salariés qui en font la demande pourront connaître les salaires de leurs collègues. Les femmes allemandes pourront savoir quel est le salaire moyen de cinq collègues masculins occupant un poste identique.

Quant à la France, sa situation stagne. Selon, l’OCDE l’écart ne se réduit plus depuis 2000. Depuis 1972, plusieurs lois existent et imposent le principe de parité salariale, or les sanctions restent très rares concernant les manquements. En majorité, les entreprises ne se plient pas aux lois en vigueur en raison du faible nombre de contrôle.

Grande cause nationale du quinquennat de Macron, l’égalité hommes-femmes représenterait de nombreuses recettes supplémentaires pour l’Etat. Selon France Stratégie, réduire les écarts de taux d’emploi et d’accès aux postes élevés permettrait un gain de 6,9 % du PIB, soit environ 150 milliards d’euros. Cette réduction se traduirait par une augmentation de 3 % de la population qui travaille, soit 608 000 postes supplémentaires. D’après une étude de la Fondation Concorde, la parité salariale représenterait un gain de 61,9 milliards d’euros pour notre économie et près 33,7 milliards d’euros en recettes supplémentaires pour l’État et 21,98 milliards d’euros de hausse de la consommation.

En Janvier dernier, la ministre du travail, Muriel Pénicaud communiquait « Dans cinq ans, il faut qu’on ait réglé ce problème qui est une honte et qui est mauvais pour les femmes et pour l’économie ».

 

 Sources :

Le nomadisme au travail : Une nouvelle manière de travailler

Aujourd’hui le nomadisme est un phénomène de plus en plus répandu. En effet, 16,7% des Français travaillent au moins une fois par semaine en dehors du bureau. La digitalisation, l’évolution de la technologie et des moyens de communications ont profondément changé la vision du lieu de travail. Le salarié peut travailler de n’importe où et n’importe quand. Domicile, espace de coworking, café, transports sont devenus de nombreux lieux de travails au même titre que le bureau officiel. Le salarié du 21e siècle, grâce au nomadisme, développe : sa capacité d’adaptation, sa réactivité, son autonomie et l’amélioration de ses performances. Cela lui permet aussi de faire de nouvelles rencontres donc de nouvelles idées, de nouvelles façons de voir les choses, dans un environnement différent parfois plus propice au développement de l’imagination et de l’audace.

Différentes formes de travails en mobilité

Le travail à domicile présente de nombreux avantages autant pour l’employeur que pour le salarié. Pour ce dernier cela représente :

  • des économies de temps et d’argent (notamment dans les transports)
  • une meilleure gestion du quotidien
  • une meilleure concentration (pour certains)
  • l’amélioration de la gestion entre vie privée et vie professionnelle

Quant à l’entreprise cela lui permet :

  • un accroissement de la productivité
  • des économies concernant ses locaux
  • une amélioration de la qualité de vie au travail des collaborateurs
  • un taux d’absentéisme plus faible
  • une plus grande motivation et implication des salariés

Le coworking, (bureaux et espaces ouverts, partagés et aménagés, fréquentés par des entrepreneurs et/ou salariés), est un lieu de lieu travail très plébiscité. Le coworking permet au collaborateur d’être dans une atmosphère agréable qui change de son lieu travail et de sa vie quotidienne. Le salarié ne perd pas sa motivation en raison du dynamisme des acteurs voisons. De plus, ce dernier peut continuer à recevoir des clients dans ce nouveau lieu de travail.

Le télétravail est donc une opportunité en termes de qualité de vie au travail et de performance.

 

Impact du nomadisme sur le management 

Le nomadisme a réinventé le mode de management dans l’entreprise grâce à de nouveaux outils adaptés. Les ordinateurs portables, les connexions à distance, les visioconférences et autres réseaux d’entreprises ont permis aux collaborateurs et managers de réaliser leurs objectifs en restant lié à l’entreprise.

Le manager à distance a dû revoir son management en favorisant la confiance auprès de ces collaborateurs. Savoir déléguer le travail, communiquer de manière transparente, faire du reporting sont les compétences de ce manager.

Les salariés échangent davantage et la collaboration se doit d’être omniprésente pour le bon fonctionnement de l’équipe. Le lien humain entre les collaborateurs et les rapports transversaux sont nécessaires afin de parvenir à la réalisation des objectifs.

 

Sources

Tourisme : Hôtellerie de plein air un secteur en plein essor

Depuis plusieurs années, l’hôtellerie de plein air, HPA, est un secteur en explosion. Plébiscitée par des millions de vacanciers chaque année, le tourisme de plein air est un acteur majeur du tourisme en France. Fort de son succès, l’hôtellerie de plein air est un secteur économique de l’hébergement touristique qui propose des habitats tels que : des caravanes, des cabanes dans les arbres ou encore le camping.

 

Le tourisme de plein air a su amélioré l’expérience des clients en répondant à leurs attentes et à leurs exigences. Par exemple, de nombreux campings se sont équipés de piscine, de salle de fitness et salle de concerts. Cette amélioration est aussi caractérisée par l’arrivée des campings de luxe, qui représente 30% du marché. L’hôtellerie de plein air est en parfaite adéquation avec les attentes des vacanciers : la recherche d’expériences authentiques et un intérêt croissant pour l’éco-tourisme. En effet, les hôteliers proposent de nouvelles prestations toujours plus insolites : dormir dans un tipi, un igloo, une roulotte …Le succès de ce marché est dû à sa capacité à préserver ses valeurs, à savoir proposer des vacances plus accessibles sur le plan financier en gardant un esprit familiale et de convivialité.

 

De plus, de nombreux investisseurs viennent conquérir le marché de l’hôtellerie de plein air. Les enseignes comme Pierre & Vacances et Vacalians sont en pleine expansion sur ce secteur. En 2017, Pierre &Vacances a lancé Maeva Camping avec comme promesse pour ses vacanciers : l’évasion et la liberté. Quant à Vacalians, le leader européen de l’hôtellerie de plein air, il a ouvert un réseau de franchises avec Tohapi Campings.

 

L’hôtellerie de plein air reste cependant un marché très concurrentiel notamment avec sa diversité d’offres et l’ascension des agences de voyages en ligne. Les exploitants du tourisme de plein air devront développer de nouveaux concepts afin de garder une croissance sur le secteur. D’après une étude menée en 2018 par Xerfi, les acteurs de ce tourisme devront être en mesure de : maîtriser les concurrences et appréhender l’évolution des comportements touristiques, diversifier et monter en gamme pour concurrencer les plateformes de particulier, digitaliser leur offre touristique et de loisirs, se différencier par des concepts originaux ou à valeur ajoutée et investir en prenant appui sur les spécificités et les forces locales.

Enfin, d’après le bilan économique 2017 de l’INSEE, les campings dans la région Hauts-de-France ont connu une année touristique exceptionnelle. La fréquentation a connu une hausse de 10%, avec une clientèle plus nombreuse venue de la France et de l’Europe continentale, preuve encore que l’hôtellerie de plein air est un secteur en plein essor.

 

Sources :

 

Sport en entreprise et activités collectives vers de meilleurs résultats ?

Aujourd’hui, au sein de nombreuses entreprises la santé morale et physique des collaborateurs est au centre de l’attention. Depuis quelques années, la pratique du sport en entreprise crée un réel engouement. « Un esprit sain dans un corps sain » voici ce que favorisent les chefs d’entreprises soucieux du bien-être des leurs salariés. Le sport au travail permet aussi aux collaborateurs de forger un bon esprit d’équipe et de les garder en bonne santé. La tendance du sport au travail comme solution au mal-être ?

Quels sont les principaux avantages de la pratique d’une activité sportive en entreprise ?

 

Améliorer la productivité: En effet, selon une étude publiée par Santé Canada, un collaborateur qui pratique au moins 30 minutes de sport par jour voit sa productivité augmentée de 12% par rapport à ses collègues sédentaires. Ce moment de détente dans la journée va lui procurer satisfaction et source de motivation.

 

Diminuer le nombre des arrêts maladies: Les salariés sont plus en forme et donc en meilleure santé. Pour l’entreprise, le sport présente un réel avantage. D’après une étude menée par Goodwill-Management, l’entreprise économiserait 7 à 9% des frais de santé annuels d’un salarié pratiquant régulièrement une activité sportive. De plus, cela permettrait à chaque collaborateur de gagner en moyenne 3 ans d’espérance de vie.

 

Attirer les nouveaux collaborateurs: Le recrutement fait l’objet d’une réelle concurrence, il est alors important pour l’entreprise de promouvoir son image et son attractivité. La pratique du sport et les espaces dédiés à cette activité, au sein même de l’entreprise, présentent un atout pour les nouveaux collaborateurs. D’importantes structures sportives sont parfois disponibles comme par exemple une piscine aux sièges sociaux de PSA et de Total ou encore une salle de squash à Apple.

 

Générer la cohésion d’équipe et faciliter l’intégration: L’activité sportive est un moteur de cohésion sociale et permet d’améliorer le climat générale de l’entreprise. Team Building, événements intra-entreprise, et autres associations sportives d’entreprise sont des moyens de fédérer l’esprit d’équipe. Les collaborateurs échangent, apprennent à se connaitre et à mieux s’apprécier.

 

Développer un sentiment d’appartenance : Le sport procure un objectif commun aux salariés. Ces derniers seront plus soudés et donc plus productifs à la réalisation de leurs objectifs.

 

Encourager le sport est un avantage pour les entreprises et pour les collaborateurs. Source de bien-être, d’amélioration de la performance et de cohésion d’équipe le sport au travail, aussi bien collectif qu’individuel, est donc une belle opportunité pour les managers et salariés.

 

Sources :

Comment atteindre ses objectifs professionnels ?

La procrastination, la fatigue, la santé, le temps, la période de l’année, le manque d’intérêt dans le projet sont de nombreuses causes aboutissant au ralentissement de vos objectifs. Alors comment atteindre ses objectifs professionnels tout en restant motivé ? La méthode SMART est une méthode qui consiste à identifier des objectifs, de manière quantitative et qualitative, sur une période donnée afin de parvenir à réaliser ces objectifs professionnels. Ils doivent être :

  • Spécifique et simple :L’objectif fixé doit être clair, précis, détaillé et personnalisé. Il doit être en lien direct avec son travail et se donner les moyens de le réaliser. La simplicité est synonyme d’efficacité.

 

  • Mesurable :Pour qu’un objectif soit atteint il est nécessaire qu’il soit mesurable, c’est-à-dire pouvoir mesurer l’état d’avancement ou l’accomplissement de l’objectif. Choisir un indicateur permet d’évaluer le résultat des efforts accomplis et c’est aussi une source de motivation et de satisfaction lorsque l’objectif est atteint.

 

  • Ambitieux et Accepté :Pour obtenir l’implication, la cible à atteindre doit nécessiter un effort conséquent. Sans ambition il y a zéro challenge donc  aucun résultat. L’objectif doit être accepté car se fixer un objectif signifie conclure un contrat.

 

  • Réaliste :L’objectif ne doit pas être inaccessible. S‘il est perçu comme impossible à atteindre, vous serez découragé dès le début.

 

  • Temporellement défini :Quand l’objectif doit-il être atteint ? Sans date butoir, comment doser son investissement et comment se motiver ?
 Pourquoi utiliser la méthode SMART ?

De nombreux objectifs ne sont pas reliés à des indicateurs de résultats. Ils ne sont ni réalistes ni budgétés, ni définis dans le temps. La méthode SMART permet de contrôler et de vérifier que l’objectif est atteignable. Elle permet d’éviter les risques d’échec et la démotivation que cela peut engendrer.

La méthode SMART identifie les bons objectifs à suivre et donc à accomplir. Gardez à l’esprit que votre motivation est aussi la clé de votre succès. N’oubliez pas que vous aurez plus de chance de réussir si vous avez une bonne organisation et un environnement propice à la concentration. De plus, pour rester motivé sur le long terme, il est conseillé de segmenter votre objectif final par paliers cela vous procura une plus grande satisfaction à chaque étape accomplie.

 

Sources :

Vers une reprise économique dans la région des Hauts-de-France

D’après le bilan économique 2017 mené par l’INSEE, la reprise économique de la région des Hauts-de-France se généralise. La région affiche des indicateurs économiques positifs. Dans l’ensemble, la situation s’améliore même si la croissance reste portée par les services marchands.

Le marché du travail en progression

Du côté du marché du travail, la création d’emploi progresse de 0.9%. 11 200 emplois ont été créés dans la région. Cette progression est notamment due aux services marchands et à l’intérim. Le secteur des services aux entreprises (+3%) et de l’information-communication (+4%), porté par le numérique, ont été les générateurs majoritaires de la création d’emploi dans la région. Ces derniers sont les domaines d’activités les plus en vogue pour les Hauts-de-France.

Grâce à cette amélioration, le chômage se repli dans la région, -1,1 point en 2017 tandis qu’en 2016 et 2015 on notait un repli de 0,3 point. Cependant les Hauts-de-France reste la région avec le taux de chômage le plus élevé, avec 11,1% de population active.

Le secteur de la construction note sa première amélioration depuis 10 ans. Le nombre d’emplois se stabilise. Cela est notamment dû à une légère hausse des prix de vente des logements et à l’augmentation du nombre de chantiers. Or, du côté de l’industrie l’emploi recule et 2 900 postes ont été supprimés en 2017. Ce recule se manifeste principalement dans l’industrie automobile et dans l’énergie.

 

La création d’entreprise en hausse et la baisse des défaillances dans la région

Dans les Hauts-de-France le nombre de créations d’entreprises a progressé de 5.2%, soit 34 600 nouvelles entreprises. Dans la région, le régime micro-entrepreneur se voit croître avec une hausse de 7.7%. Les services marchands contribuent fortement à la reprise économique de la région et ils représentent la moitié des créations d’entreprises. Quant aux défaillances d’entreprises, elles reculent de 11,6%, soit un taux deux fois plus élevé que le taux national. En 2017, la région comptabilisait 4 148 défaillances.

D’autre part, 2017 fut une année record pour les productions agricoles végétales. Les productions de pommes de terre, de céréales et de betteraves ont été fructueuses dans les Hauts-de-France. Quant au tourisme, l’activité de la région était principalement portée par les campings, avec une hausse de 10% de nuitées.

Avec l’embellie de l’emploi, la baisse du chômage, la hausse de la création d’entreprises, la diminution du nombre de défaillances et le secteur marchand plus dynamique, la région Hauts-de-France est en pleine reprise économique. L’INSEE évoque que l’année 2017 a été l’une des meilleures années depuis la crise de 2009 pour la région et que l’année 2018 devrait être sur la même voie. Cependant les performances régionales restent plus faibles que celles des autres régions.

 

 

Sources :

Préparer sa prospection commerciale

Résultat de recherche d'images pour "prospection commerciale"           La prospection commerciale est essentielle pour l’entreprise. Certaines études statistiques recommandent de dédier 20% de son temps à la prospection commerciale c’est-à-dire avoir un équilibre entre la masse de travail à fournir et la masse de travail à trouver. Or, cela reste propre à chaque entreprise et à ses besoins respectifs. Conquérir de nouveaux clients est vital pour les entreprises et sans prospection commerciale il n’y a pas de nouveaux clients et donc parfois pas de ventes. Bien organiser sa prospection commerciale est indispensable pour la pérennité de certaines entreprises, d’autres fonctionnent par la fidélisation et/ou le bouche-à-oreille. Voici comment en quelques étapes vous pourrez développer votre portefeuille clients et ainsi conquérir de nouveaux marchés :

  1. Bien définir son offre

Définir soigneusement son offre est essentiel dans l’élaboration de son plan de prospection. Cette étape vous permet d’identifier les forces et les faiblesses de l’offre que vous proposez. Vous pourrez ainsi mettre en avant vos points forts et votre avantage concurrentiel (disponibilité, expertise, rapidité, zone géographique …). De plus, se placer en tant qu’expert permettra de convaincre d’avantage vos clients. La rédaction d’un ouvrage spécialisé ou d’articles dans les magazines et sur les réseaux sociaux sont des moyens d’ancrer cette idée auprès de vos clients. La préparation de l’avant-vente est très importante.

  1. Définir son prospect type

C’est l’étape clé et celle qui est génératrice d’une prospection efficace. Vous devez identifier votre cœur de cible et l’objectif est d’établir le profil le plus pertinent.

Bien réussir sa prospection commerciale signifie aussi reconnaître les bons et les mauvais prospects : ils doivent avoir la capacité d’acheter votre bien ou votre service et doivent avoir besoin de vos services. D’une autre manière, vous pouvez aussi choisir de segmenter les en trois familles : ceux qui n’auront jamais besoin de vos services, ceux qui pourraient en avoir besoin si vous parveniez à les convaincre et les clients de vos concurrents. Il est préférable de distinguer ces différents types de prospects, dans le cas contraire vous perdrez votre temps. Après avoir segmenter vos prospects, prenez le temps de les catégoriser par entreprises et par poste. Effectuer toutes ces étapes vous permettra d’être plus précis et donc d’avoir plus d’impact auprès de vos prospects. La réussite de votre prospection commerciale repose sur la bonne définition de vos clients futurs.

  1. Choisir les bons supports

Vous venez de définir le profil type de votre prospect mais comment l’atteindre ? Le choix du support d’approche doit être réfléchi. Quel que soit le support : une campagne d’emailing, du porte à porte, des publicités ciblées sur internet, le courrier, il faut avant tout se mettre à la place de son futur client et le comprendre. Votre prospection commerciale doit être en totale adéquation avec la cible. Avoir un discours personnalisé avec le nom, le prénom du destinataire permettra d’avoir un meilleur retour sur investissement. C’est à vous, après avoir consciencieusement définit la cible, de définir la communication qui touchera le plus vos clients.

  1. Exploiter ses réseaux

Votre réseau est une immense source de contacts. Il est à la fois composer de contacts professionnels et de connaissances personnelles. Toutes ces personnes peuvent être une aide précieuse afin d’obtenir des contacts. De plus LinkedIn ou encore Viadeo peuvent vous permettre de trouver de nouveaux contacts. Par exemple, l’outil Datananas vous permet de récupérer les contacts sur les réseaux sociaux et de les intégrer à votre CRM.

  1. Encourager les clients satisfaits à témoigner

Pour trouver de nouveaux clients, vous pouvez aussi faire appel à vos clients satisfaits. Ils sont vos ambassadeurs et représentent un formidable outil d’aide à la vente. En effet, un client satisfait en parle à trois personnes de son entourage. Les témoignages des clients satisfaits sont des armes pour rassurer les nouveaux clients. Le témoignage client vient alors conforter la promesse que vous faites.

N’oubliez pas que la prospection commerciale est un procédé à répéter très régulièrement. Afin d’optimiser votre campagne de prospection, mettez à jour votre fichier de prospection et multipliez vos canaux de prospections. De plus, la relance est obligatoire, c’est en persévérant que votre prospection commerciale portera ses fruits. Vous finirez par obtenir de nouveaux clients !

 

Sources :

Les essentiels pour préparer ses congés d’été

1/ S‘organiser avec son employeur, ses collègues

Pour ne pas que tout le monde parte en même temps et qu’il y ait toujours au moins une personne dans le service, il est préférable de trouver un accord permettant à chacun de partir en vacances sans pour autant laisser les bureaux vides.

2/ Prévoir son travail, anticiper

S’il y a des tâches quotidiennes à effectuer, parlez-en avec vos collègues qui pourraient prendre le relais quelques jours durant votre absence, ou tentez de programmer un maximum de choses (par exemple vos publications Facebook, vos newsletters…)

Créez votre propre planning, laissez vos identifiants disponibles pour un collègue qui vous remplacera le moment venu.

Continuer la lecture de « Les essentiels pour préparer ses congés d’été »

10 conseils pour rester productif même durant l’été

  1. Définissez 1 à 3 tâches importantes par jour. Ce qui veut dire des tâches qui vous permettent de développer votre activité et d’atteindre vos objectifs. Il faut se focaliser à les réaliser afin d’améliorer votre productivité sur la durée.

 

  1. Organisez ces tâches par ordre de priorité comme par exemple à l’aide d’un organisateur, un agenda ou un autre système. Cela vous aidera à visualiser la direction que prend votre journée, pour mieux la réorganiser si besoin.

 

  1. Effectuez une tâche à la fois, en vous fixant un délai pour la réaliser. Accorder complètement son attention à l’exécution de cette tâche va augmenter votre productivité contrairement à être multitâche.

 

  1. Une journée productive démarre la veille. Bien préparer sa journée de travail et prévoir la veille ce que l’on fait le lendemain, c’est un gage de productivité et d’organisation

 

  1. Se consacrer des moments pour soi, la pratique d’une activité sportive, une demi-journée dans la semaine à une activité extérieure, le temps de cuisiner, la lecture. Ne culpabilisez pas, ces temps de repos vous seront bénéfiques pour la suite.

 

  1. Profitez de l’été afin d’établir le bilan des actions menées depuis le début de l’année. Des réussites, des accomplissements pour en tirer des leçons sur les mécanismes et stratégies utilisés cela vous permettra de les appliquer à d’autres projets.

 

  1. Etablissez votre stratégie, ou retravaillez là en faisant le bilan de votre premier semestre. Il est important de fixer vos objectifs pour l’année à venir et de mettre à jour ces offres de produits ou services, retravailler votre cible.

 

  1. L’été est une période propice à l’élaboration de nouveaux produits ou prestations. Vous pouvez travailler sur la créativité, réfléchir aux besoins futurs de vos clients et mettre en place de nouvelles offres.

 

  1. Prévoyez la rentrée. Remettez de l’ordre dans votre environnement de travail, triez, rangez, archivez. Travaillez votre visibilité et votre identité numérique ou profitez-en pour reseautez s’il y a des évènements près de chez vous.

 

  1. Travaillez autrement durant cette période estivale. En travaillant à l’extérieur, dans un café ou un espace de travail collaboratif, vous serez productifs et vous pourriez aussi vous faire de nouveaux contacts.

 

  1. Eloigner les sources de distraction comme votre téléphone, la télévision… On a parfois tendance à se laisser déstabiliser par ces outils technologiques, utiles mais aussi nocifs pour notre concentration. Définissez des plages horaires pour passer vos coups de téléphone clients, et préparez une sonnerie particulière pour vos amis / familles (vous leur répondrez en fin de journée). Cela vous permettra de vous concentrer sur votre activité.

 

  1. Célébrez vos victoires, même les plus petites. Vous prendrez encore davantage confiance en vous et serez reboosté pour la rentrée (un regain de motivation facile à obtenir).
=> L’été est une période plus cool, qui amène à la quiétude, et à la réorganisation. Profitez de cette période pour travailler autrement, pour prendre votre temps (vu que votre activité sera sûrement ralentie) et poser les choses calmement pour pouvoir repartir sur les bons rails dès la rentrée, quand tout va s’accélérer !